10e Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs

                                    Du 14 au 17 mars 2013 

   

ET le LANCEMENT et  la VENTE de l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs (éditions Orphie, 624 pages, 123 photos 24 €)  

 

COUVE P

   L’heure de nous-mêmes a sonné : notre manifeste de la néo-négritude !

 

  Centenaires  Jacques Rabémananjara,  Aimé Césaire,  et  Dox

 

Photo 1  Jacques Rabémananjara, notre parrain inaugural

photo 2 Aimé Césaire, l' inventeur du néologisme "négritude"

Photo 3 DOX alias Razakandraina Jean-Verdy Salomon

 

Nous célébrons, en cette année 2013, notre dixième saison printanière de poèmes néo-nègres et d’Ailleurs bourgeonnant en plein cœur (Chœur) du Paris bigarré et polyphonique qui a accouché en 2004 du mouvement littéraire de la néo-négritude.

 

Nous, poètes de la néo-négritude, sommes accrochés à une liane  très épaisse solidement arrimée au port de la Négritude historique ; laquelle a germé sur le terreau de Paris ville Lumière, ville des droits de l’Homme, et capitale mondiale de la culture nègre francophone depuis 1921, - date de la parution du roman Batouala, véritable roman nègre du Guyanais René Maran, distingué par le Prix Goncourt -  Après ce manifeste-fondateur de la négritude, avant la lettre, suivra le manifeste de la Négritude poétique des années 40 avec l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de Léopold Sédar Senghor, parrainée par le mandarin Charles André Julien et le maître à penser de l’Entre-deux-guerres, le philosophe Jean-Paul Sartre. Aux poètes des années 40, s’est rajoutée une génération des années 50 appuyée, elle aussi, par les hommes de bonne volonté de France et de Navarre tels que Emmanuel Mounier, Guy Lévis Mano, Pierre Seghers.

 

De 1921 à 1960, la négritude a été un puissant mouvement identitaire, de mémoire et de dénonciation des iniquités coloniales. Mouvement de combat par la plume pour une cause juste, mais sans la moindre haine, c était le mot d’ordre de la Négritude ; et ça demeure celui de la Néo-négritude ! En 1960, aux moments des indépendances africaine et malgache, naît,  dans la suite logique, les littératures nationales et régionales.

C’est tout cette saga de la grande histoire de la Négritude que l’on a conté à coups d’édition, année après année, Printemps après Printemps, conférence après conférence ! Pour ce faire nous avons constitué une école littéraire, la néo-négritude, dont le but est à la fois de revisiter le mouvement de la négritude, qui jusqu’à ce jour ne possède pas de grand  livre critique complet, et de continuer de  revaloriser artistiquement l’Homme noir et sa culture, depuis Paris, en nous servant de la langue de Molière à laquelle nous faisons des métis propres  à la fois à  l’enrichir, à affirmer notre spécificité dans la République et à combattre tous les préjugés qui ont, hélas, encore cours dans la France du XXIe siècle changeant où la vigilance doit, cependant, être de mise. Nous avons ainsi constitué un nous-mêmes puisque notre poésie est à la fois une et expression d’un collectif en langue française.

 

Ce nous-mêmes nous l’avons semé, arrosé patiemment, il est aujourd’hui l’heure de nous même a sonné – comme disait Aimé Césaire - avec notre grand manifeste de plus de 600 pages intitulé Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs. Ce manifeste de la néo-négritude, des nouveaux chevaliers de la poésie du monde noir – comme disait notre parrain inaugural, Jacques Rabémananjara est un lien entre les générations –comme l’écrit le Président Abdou Diouf – qui va donner matière à réflexion et  études pour les chercheurs – comme le dit  Martial Sinda,  notre parrain - c’est un outil pour tant d’enfants aux prises avec les difficultés des apprentissages et dont les références culturelles plongent leurs racines en terre africaine – comme l’écrit la ministre à la Réussite éducative George Pau-Langevin. Si la néo-négritude soulève déjà toute cette problématique, nous avons rempli notre mission poétique et sociale ; et nous savons gré à ces éminents parrains de haute réflexion, et fort avisés, que l’histoire des idées saluera comme il se doit … Nous savons gré également au professeur Jean Bessière qui nous a toujours accueilli dans son Ecole doctorale de la Sorbonne-Nouvelle  pour y faire nos communications. Enfin, nous savons gré aux nombreux journalistes qui, en France, au Sénégal, à Madagascar et ailleurs, ont accompagné notre mouvement littéraire naissant devenu, aujourd’hui, adulte ; et par conséquent pouvant voler de ses propres ailes de livre-ambassadeur-manifeste qui m’a coûté bien des nuits blanches pour lui donner tout le poids qu’il méritait. J’espère avoir été à la hauteur de ma noble et difficile tâche, de nouveau  chevalier du monde noir théorisant.

 

Pour la dixième édition de notre festival nous avons comme parrain Martial Sinda (poète de la négritude des années 50, premier poète de l’Afrique Equatoriale Française en 1955, Grand prix de l’AEF en 1956 et professeur honoraire en histoire contemporaine à la Sorbonne- Nouvelle, Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques et Docteur honoris causa de l’Université Simon Kimbangu de Kinshasa). Nous n’avons pas d’invité d’honneur mais nous commémorons les centenaires des poètes de la négritude Aimé Césaire et Jacques Rabémananjara et celui du poète et dramaturge malgache Dox ; Nous y associons aussi le centenaire de l’éminent enseignant-chercheur et écrivain malgache Régis Rajemisa-Raolison et celui de l’Américain Jeffrey Reid, le premier cow boy noir du cinéma hollywoodien (le seul vivant au moment où j’écris ces lignes).

 

Nous avons aussi une pensée pour le docteur Pierre Aliker, le compagnon de route d’Aimé Césaire-homme politique, et aujourd’hui âgé de 104 ans (au moment où nous écrivons ces lignes) ; et pour Bernard Dadié, lequel  à 94 ans fait figure de doyen des écrivains de            l’Afrique noire francophone.

Enfin, nous rendrons hommage à Léopold Congo Mbemba, le poète néo-nègre d’aujourd’hui, qui nous a quittés prématurément à l’âge de 54 ans.

 

 

Le Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs va se prolonger par une série rendez-vous que nous sommes en train de mettre en place en France et à l’étranger. D’ores et déjà nous avons quelques dates pour faire sonner la néo-négritude : au salon du livre de Paris (du 22 au 25 mars) sur le stand de l’Outre-Mer au niveau des éditions Orphie (dont je remercie au passage le directeur M. Gérard Doyen pour s’être laissé entraîné dans notre aventure éditoriale au rythme accéléré à un moment où ses éditions traversaient quelques difficultés), à la Mairie de Choisy Leroy le samedi 4 mai, en partenariat avec M. Jean-Joël Lemarchand, poète et premier adjoint du maire…

 

En ces temps moroses voire dramatiques,  les poètes de l’Anthologie envoient leur bouquet d’amandes  sauvages enflammées en larve florales pour illuminer les petits ponts amovibles des  cœurs  du monde en souffrance ; car la néo-négritude, tout comme la négritude, est un humanisme !

 

  Le Président

 

 Thierry Sinda

 

 

 

 

 

COMITE D’ORGANISATION

Président : Thierry Sinda

Professeur de lettres, poète, sociétaire de la Société des Poètes français en charge de la Francophonie, critique de cinéma au magazine Amina, Directeur de communication du magazine Francophonie Actualités, conseiller littérature et cinéma du IIIe  FESMAN (Festival Mondial des Arts Nègres – décembre 2009), Président de l’Union pour la Nouvelle France, Secrétaire général de l’association des Amis de René Maran, Directeur général des Palabres Culturelles Internationales (www.palabresculturellesinternationales.com), co-fondateur de La Revue Littéraire du monde noir, et auteur d’une thèse de doctorat sur la négritude. Il a publié Voyage en Afrique à la recherche de mon moi enivré aux éditions Atlantica-Séguier (www.atlantica.fr) et Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs aux éditions Orphie (www.orphie.net).

 

Directeur artistique : Moa Abaïd

Acteur, metteur en scène, arthérapeute et co-fondateur de radio beur et radio Soleil).

Contact : poetesdesafriques@voila.fr

                  Tel : 06 10 01 95 25

 

PARTENAIRES : Printemps des Poètes, Société des poètes français, Librairie de l’Avenue (Saint Ouen), Amina, Francophonie Actualités, Grioo.com, africultures.com, sangonet.com, Sphère-Web-Infos (l’autre actualité), Radio radical (Mohamed Ba), Midi Madagascar (Patrice Rabéhttp://www.midi-madagasikara.mg/culture/printemps-des-poetes-celebration-du-centenaire-de-rabemananjara-cesaire-et-dox), Africa n°1("Afripolis" Dominique Douma ,"Transafricaine" Irène Dembé), DGOM (Mairie de Paris), Chaîne 3 Radio algérienne (Narriman Sadouni), APCV (Agence de Promotion et de Culture du Voyage), AIMF (Alliance Internationale des Femmes de France et de Madagascar), Culture Femme Magazine, Dominique Drouet et Colette Perrier, Philippe Gateau (webmaster), Michaël Udofia (Photographe), les restaurants : Chez Bobette Babote, Périph Nord (Saint Ouen) et Antilles-grillades (Saint Ouen), Agencetropiques (www.agencetropiques.wordpress.com/.../anthologie-des-poemes-damour-d...), Festival du film panafricain de Cannes, et Palabresulturellesinternationales (les podcast interviews/bilan : www.palabresculturellesinternationales.com   

 

                              PROGRAMME DU 14 AU 17 MARS 2013

 

Jeudi 14 mars 

19H30 – 23H Lectures-dédicaces-cocktail

Autour de l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs (Ed. Orphie 2013)

Poètes : Jean-Baptiste TIEMELE (Côte d’ Ivoire), Lionel PELLERIN (Franco-burundais), Touhfat MOUHTARE (Comores), Annie-Monia KAKOU (Côte d’ Ivoire), HOURIA (Malgacho-comorienne), Daniel ILLEMAY (Martinique), Habib OSMANIi (Algérie) accompagné à la flûte par Christophe MERLINO, Romuald Chery (Martinique), Thierry SINDA (Congo).

Lectures des Anciens : Moa ABAÏD, Denise CHEVALIER et Romuald CHERY.

Mini-scène ouverte

CONFERENCE : Aimé Césaire de la négritude à l’Autonomie par Thierry SINDA ; lecture illustrative Moa ABAÏD, Denise CHEVALIER.

LIEU : Société des Poètes français

             16, rue Monsieur le Prince

              75006 Paris

              M° Odéon

              Tel : 01 40 46 99 82

 

Vendredi 15 mars 

 19H30 – 23H Lectures-dédicaces-cocktail malgache

Autour de l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs (Ed. Orphie 2013)  

          En présence de Vital Heurtebize, Président de la Société des Poètes français

Poètes :HOURIA (Malgacho-comorienne),  Nana YOULA (Franco-guinéenne), Raoul-Philippe DANAHO (Guyane), Solal VALENTIN (Martinique), Alain Alfred MOUTAPAM (Bénino-camerounais), Monia BOULILA (Tunisie), Fredy JAOFERA(Madagascar), Anne OGOR, Francine RANAIVO (Madagascar), Denise CHEVALLIER (Martinique), Jaimé GALDOS (Pérou), Fatima CHIBANNE-BENNAçAR (Maroc).

Lectures des Anciens : Moa ABAÏD, Denise CHEVALIER et HANITR'ONY

Présentation  du peintre Pascal Armand Anianbossou (illustrateur de l’Anthologie des poèmes         d’amour des Afriques et d’ Ailleurs) par Alain-Alfred MOUTAPAM.

Mini-scène ouverte

CONFERENCE : Jacques Rabémananjara Madagascar, l’Afrique, la négritude et la néo-négritude par Thierry SINDA ; lecture illustrative Moa ABAÏD, Denise CHEVALIER.

LIEU : Société des Poètes français

 

 

Samedi 16 mars 

De 15h - 20h  Lectures-dédicaces-cocktail   /   21H suivies d’un repas Chez Bobette Babote*

Autour de l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs (Ed. Orphie 2013)

Poètes de l’Anthologie : Fredy JAOFERA (Madagascar), Denise CHEVALIER( Martinique), Alain-Alfred MOUTAPAM (Bénin-Cameroun), Ferdy AJAX( Haïti), Jean Baptiste Tiémélé (Côte d’Ivoire), Evelyne PELERIN NGO MAA (Cameroun), Téodia TEODORO (Portugal), Henri PEMOT (CONGO), Francine RANAIVO (Madagascar), Enide Darius Gordien (Guadeloupe), Nana YOULA YANSANE (Franco-guinéenne),  HOURIA (Malgacho-comorienne), Mboka KIESE (Congo), Iverlene DIALLO (Barbade), Daniel ILLEMAY (Martinique), Monia BOULILA (Tunisie),Sophie Cerceau (Bénino-brésilenne), Marie-France DANAHO (Guyane), Lionel PELLERIN (Franco-burundais), Thierry SINDA (Congo)

Autres poètes : Cécile MATINGOU (Congo), Jean-Joël LEMARCHAND (France), HANITR'ONY (Madagascar), Serge FELIX-TCHICAYA (Congo), Chiquita QUAMBA OHIN (Togo), Henri MOUCLE (Martinique), Aimé NOUMA (Cameroun),Lima FABIEN (Guyano-Martiniquaise)

Musiciens  : Malumbi N’TOMBO(Congo), SORAJAVONA (Madagascar).

CONFERENCE :   Le Paris noir des années 30 de L.S. Senghor et d’Aimé Césaire et la négritude  Par Thierry SINDA; lecture illustrative Moa ABAÏD, Ariane SELASSIE-CROCHET, Denise CHEVALIER.

 LIEU : Librairie de l’Avenue 

             31, rue Lécuyer

              Saint-Ouen

              (Marché au Puces de Paris / ST Ouen)

               M° Porte de Clignancourt ou Garibaldi

               www.librairie-avenue.com

               Tel : 01 40 11 95 85

                      

      REPAS DES POETES Vers 21h

                *Chez Bobette Babote

                 6, rue Polonceau

                 Paris 18e

                         M° Château-Rouge ou Barbès Rochechouart

                 Tel: 06 73 24 99 67

 

 

Dimanche 17 mars 

A 15h précises

                   -Centenaire du poète malgache Dox par la poétesse Hanitr'Ony (sa petite fille) :  

                     présentation de l’auteur, expo et groupe musical SORAJAVONA

                    - Hommage à feu le poète Léopold  Congo Mbemba

                    -Présentation du peintre Armand  Pascal Anianboussou (illustrateur de l’Anthologie 

                      manifeste la néo-négritude signée par Thierry Sinda) par Alain-Alfred  Moutapam

                    - Lectures - Dédicaces - scène ouverte

                         * Les  poètes de l’Anthologie

                           *Autres poètes : Omolei PONS DOLO,Annie-Monia KAKOU (Côte d’Ivoire)

                    - Extrait de pièce de théâtre : La palabre du parisien ensorcelé par Guy Mayembo

                     -Cocktail dinatoire

                      LIEU : dans un loft (porte verte)

                               6, impasse Popincourt

                               (niveau 34-36 rue Popincourt)

                               75011 Paris

                                M° Voltaire

                               Tel : 06 10 01 95 25

 

 EXPO  du 9 au 31 Mars à la LIBRAIRIE DE L’AVENUE

Les peintres et illustrateurs amis du Printemps des poètes des Afriques et d’Ailleurs

Pascale DELGRANGE, Geneviève MAROT, Narriman SADOUNI et Dominique GAIS 

SITES :

www.genevievemarot.com   www.dominiquegais.com www.couleurdutemps.eu

          

                         

Restaurants partenaires coktail :

Antilles grillades: 43, rue Paul Bert, 93 400 Saint-Ouen Tel: 06 11 33 88 79

 Périph’nord : 140, avenue Michelet, 93 400 Saint-Ouen tel: 06 52 77 48 68