9A7A2BDE-B65D-4995-A4DE-B1CC9F0A5CF4

“Délits d’encre : Léon-Gontran DAMAS et la Négritude » par Thierry SINDA et Henri MOUCLE aux éditions du Petit Pavé (mars 2020)

 

La revue « Délits d’encre » no 26 est consacré à Léon-Gontran Damas et la Négritude.

Le Guyanais Léon-Gontran Damas (le premier à éditer en 1934 un poème marqué par le sceau de la négritude) est, - avec le Martiniquais Aime Césaire ( Le fondateur du néologisme « négritude” en 1939), et le Sénégalais Léopold Sédar Senghor ( théoricien de la Négritude en 1948 ), - le Père fondateur de la Négritude poétique dont le grand “précurseur“ ( Senghor 1964) est le romancier guyanais René Maran prix Goncourt 1921 pour “Batouala, véritable roman negre“ (Albin Michel).

Entre 1921, l‘époque de ce que j’appelle “la fierté negre“,et 1948 la naissance de la Négritude , il y a eu à Paris,- lieu de la naissance et d’expression de la Négritude, - une série de mouvements, de prises de conscience, et de revalorisations, tel que “la négritude au féminin “ (Thierry Sinda, 2013) des sœurs martiniquaises Nardal.

la Négritude  n’est pas soustraction, mais addition ! (Pas de Négritude sans la mathématique)

C407812E-8CDA-4126-B693-FA0084F09809

 

Ce sont toutes ces choses que je développe et résume dans mon essai “Léon-Gontran Damas, négritude et sève créole “ , pièce maîtresse  de ce “Delis d’encre“ consacré à Damas. Ce grand homme de lettres est porté par L’ASSALD , association hautement féminine , des Amis de Léon-Gontran Damas fondée à sa mort, et qui perpétue avec talent et méthode sa vie et son œuvre. L’association est actuellement présidée par la femme de lettres et enseignante guyanaise Eugénie Rezaire.

Dans ce numéro, mettant l’accent sur l’évolution des Noirs, figure en bonne place un poème-biographique d’Henri Moucle sur Raphaël Elizé, le premier maire de couleur de la France métropolitaine. Le numéro se boucle avec mon poème-hommage aux dynamiques femmes de L’ASSALD.

F0B008D7-0C21-4C87-BB7E-2A1A8C9A1A5B

10 € 

A COMMANDER EN LIGNE : 

 http://www.petitpave.fr/petit-pave-delits-d-encre-n°26-794.html?fbclid=IwAR2t8AZW68aMD3FF8Lq31rdDp_hoyS5voVdiO6VhWz0P8jkKfqkr2vhtF1I

 

 REVUE DE PRESSE

-Le Marron chroniques  atypiques de la Guyane Française- Blada, Recension, le 27 Mars 2020

https://www.blada.com/boite-aux-lettres/infos-citoyennes/15493-Delits_dencre_N26_Damas_et_la_Negritude.htm

 

-Madinin'Art, Critiques culturelles de la Martinique, Critique, le 2 avril 2020

https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:nP4I7v3wRxwJ:https://www.madinin-art.net/page/31/%3Fak_action%3Dreject_mobile%26s+&cd=42&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

 

- Sangonet.com, Recension, le avril 2020

https://www.sangonet.com/infosp/lirev/thsinda-delits-encre/thierry-sinda-delits-d-encre-lgd.html

 

-EntreCongolais.com : "3 question à Thierry Sinda" Par Bedel Baouna, le 9 avril 2020

https://www.entrecongolais.com/litterature-trois-questions-thierry-sinda-auteur-de-delits-dencre-damas-et-la-negritude

 

-Midi Madagascar "Madagascar et la Négritude, rencontre avec Thierry Sinda" Par Patrice Rabé, le 18 avril 2020

http://www.midi-madagasikara.mg/culture/2020/04/18/litterature-madagascar-et-la-negritude-rencontre-avec-thierry-sinda/

 

- Agence de presse ALLAFRICA (reprise article de Midimadagascar), le 18 mars 2020

https://fr.allafrica.com/stories/202004180230.html

 

-Outremer 360 "un numéro spécial de la revue Délits d'encre consacrée au poète guyanais L.G. Damas", le 3 mai 2020

http://outremers360.com/culture/damas-et-la-negritude-un-numero-de-la-revue-delits-dencre-consacre-au-poete-guyanais-leon-gontran-damas-un-des-peres-fondateurs-de-la-negritude/

 

-La Semaine africaine : Négritude, Thierry Sinda parle du concept et de sa réceptivité au Congo Par Véran Carrhol Yanga, le 7 mai 2020

 Negritude__Thierry_Sinda_parle_du_concept_et_de_sa_r_ceptivit__au_Congo_min