"Liberté, J'écris ton nom" dans la Cour d'honneur de la Sorbonne

photo PA

 

En octobre 2020 : "JE SUIS SAMUEL" ! / En septembre 1956 "JE SUIS PREMIER CONGRES DES ECRIVAINS ET ARTISTES NOIRS" !
La Cour d'honneur de la Sorbonne point culminant de l'expression de LA LIBERTE!!!
En 1956, des intellectuels et artistes noirs, sous l'impulsion d'Alioune Diop, tenaient en Sorbonne le "1er Congrès des écrivains et artistes noirs" pour la LIBERTE et la RECONNAISANCE DE LEUR CULTURE. Ils se firent immortaliser dans la Cour d'honneur de la Sorbonne, quatre ans avant les indépendances africaines.

Mention PA

Martial Sinda, premier poète de l'Afrique Equatoriale française en 1955, avec "Premier chant du départ" (éd. Seghers) en faisait partie.
En 2006, pour le cinquantenaire de cette insigne événement, une "Mention d'honneur" a été décernée à chaque participant (se référer à "Anthologie des poèmes d'amour des Afriques et d'Ailleurs", éd. Orphie).

Photo du 1er Congrès 1956